Samsung a présenté aujourd’hui l’Exynos 2200, son nouveau processeur mobile qui alimentera ses smartphones phares de 2022 dans certaines régions. Il s’agit du premier SoC à inclure un GPU doté de l’architecture graphique RDNA 2 d’AMD, permettant des fonctionnalités avancées telles que le ray tracing et l’ombrage à taux variable pour première fois sur un smartphone.

L’Exynos 2200 est fabriqué sur le processus EUV de 4 nm de Samsung. Le GPU qui utilise l’architecture RDNA 2 est baptisée Xclipse . Il s’agit du « premier résultat de plusieurs générations prévues de graphiques AMD RDNA dans les SoC Exynos », a déclaré David Wang, Senior VP d’AMD.

RDNA 2 devrait apporter un gain de performance graphique énorme comparé aux puces précédentes de Samsung qui utilisaient les Mali GPU de ARM. L’apport devrait être aussi considérable face à la concurrence de Qualcomm avec ses Snapdragon de la série 8 et Apple avec ses A Bionic. Avec l’Exynos 2200, Samsung devrait rattraper son retard sinon dépasser la concurrence qui ne propose pas encore de ray tracing sur mobile. Pour vous donner une idée de la performance attendue, RDNA 2 est présenté sur les dernières consoles Xbox Series X|S et PS5. Elle est à retrouver aussi sur le PC gamer portable Steam Deck de Valve.

Le ray tracing (lancer de rayons) est une technologie qui simule le comportement de la lumière dans la vie réelle, en calculant le mouvement et la couleur des objets lorsque les rayons lumineux rebondissent sur les surfaces. Cette fonction accélérée par le matériel, permet d’obtenir des effets réalistes et des graphismes immersifs, ce qui rend les jeux qui prennent en charge ces fonctions plus fabuleuses.

L’ombrage à taux variable déjà présent chez Qualcomm avec le Snapdragon 888 est une autre technologie mise en œuvre dans les jeux pour PC et consoles. Elle permet aux développeurs d’appliquer un ombrage plus faible dans les zones où la qualité n’est pas affectée, améliorant ainsi la fréquence d’images et la fluidité du jeu.

L’Exynos 2200 est également l’une des premières puces intégrant des cœurs de CPU Armv9. Le processeur octa-core possède un seul cœur Cortex-X2 puissant ainsi que trois cœurs Cortex-A710 équilibrant performance et efficacité et quatre petits cœurs Cortex-A510 pour l’efficacité énergétique. Il y a également un NPU amélioré qui, selon Samsung, offre deux fois plus de performances que son prédécesseur. Les performances ont doublé, permettent davantage de calculs en parallèle, améliorant ainsi les performances globales de l’IA.

L’ISP (processeur d’images) est conçu pour prendre en charge des capteurs de caméra allant jusqu’à 200 mégapixels, comme l’Isocell HP1 que Samsung a dévoilé en septembre dernier. D’autres spécifications incluent la prise en charge de l’enregistrement vidéo 8K, les écrans 4K à 120 Hz ou QHD+ à 144 Hz.

Le chipset fonctionne avec la toute dernière RAM LPDDR5 et le stockage UFS 3.1. Le modem 5G fonctionne à la fois sur les fréquences sub-6GHz et mmWave, tandis que le système de navigation global prend en charge tous les principaux standards et satellites.

Samsung a déclaré que l’Exynos 2200 est « actuellement en production de masse ». Il n’y a pas de date officielle à laquelle nous le verrons sur un smartphone, mais les rumeurs indiquent qu’il sera lancé sur les Galaxy S22 le 8 février.