Le 22 février dernier Xiaomi Côte d’Ivoire a officialisé les Redmi Note 11. Pour la première fois, on a eu droit à une cérémonie de lancement officiel ce qui est une bonne nouvelle vers plus de transparence sur les produits Xiaomi en Côte d’Ivoire.

La marque a présenté lors de cet événement les trois modèles phares qui seront vendus en Côte d’Ivoire. Il s’agit des Redmi Note 11, Redmi Note 11S et Redmi Note 11 Pro. Le Redmi Note 11 Pro 5G, le plus performant ne sera pas disponible ici malheureusement, du moins officiellement.

Redmi note 11 et 11S
Redmi note 11 et 11S

Les Redmi Note 11 et Redmi Note 11S partagent le même corps avec un AMOLED de 6,43 pouces et une résolution Full HD+, un taux de rafraichissement de 90 Hz, ainsi qu’une batterie de 5 000 mAh avec une charge rapide de 33W. La principale différence entre les deux est le chipset. Le Redmi Note 11 fonctionne avec un Snapdragon 680, tandis que le 11S est livré avec un Helio G96. De même, l’appareil photo principal est doté d’un capteur de 50 Mpx sur le Note 11 et d’un capteur de 108 Mpx sur le 11S.

Le Redmi Note 11 Pro a quant à lui des spécifications proches du Note 11S avec le même processeur et le même capteur principal. Cependant, son design est plus carré, identique au modèle phare le Note 11 Pro 5G. Il a un taux de rafraîchissement fixe de 120 Hz et supporte la charge rapide à 67 W.

Redmi Note 11 Pro
Redmi Note 11 Pro

Pour plus de détails sur ses produits, veuillez vous referez à l’article suivant : Xiaomi frappe fort encore une fois avec les nouveaux Redmi Note 11.

En ce qui concerne les prix le Note 11Pro démarre à 130 000 Fr CFA pour 6+64 Go, le Note 11s à 120 000 Fr CFA pour également 6+64 Go et le Note 11 à 105 000 Fr CFA pour 4+64 Go. Xiaomi Côte d’ivoire n’a donné que les tarifications pour les configurations de base et jusqu’à ce jour on ne connaît pas encore les tarifications pour les versions 6+128 et 8+128. Cela est un peu décevant, car les tarifs de Xiaomi ont tendance à partir en vrille chez les revendeurs. Avec les tarifications officielles en toute, l’acheteur sait plus ou moins à quoi s’attendre sur le marché. Mais Xiaomi laisse une fois de plus ces clients ivoiriens dans le noir et c’est sûr que les prix de ses versions, les plus demandés, vont bientôt monter par manque de supervision.