Valve vient d’annoncer la Steam Deck, sa console portable pour les jeux PC confirmant ainsi les rumeurs de l’existence du produit. L’appareil, qui ressemble à la Nintendo Switch, devrait sortir en décembre à partir de 399 dollars. Il sera disponible dans un premier temps aux États-Unis, au Canada, dans l’Union européenne et au Royaume-Uni avant de s’étendre par la suite à d’autres régions. L’appareil, qui ressemble à la Nintendo Switch, devrait sortir en décembre à partir de 399 dollars. Il sera disponible dans un premier temps aux États-Unis, au Canada, dans l’Union européenne et au Royaume-Uni avant de s’étendre par la suite à d’autres régions.

La Steam Deck est dotée d’un écran tactile de 7 pouces accompagné de manette sur chaque côté comme les joysticks de la Switch. Il y a deux trackpads carrés de 32,5 mm, un pavé directionnel analogique, quatre boutons principaux, des gâchettes, un quatuor de boutons de préhension, ainsi que des commandes gyroscopiques. La Steam Deck dispose également d’une prise casque, de haut-parleurs stéréo, de deux microphones et d’un retour haptique. Il pèse environ 669 grammes.

La console tourne grâce à une unité de traitement accéléré (APU) construite par AMD. Son processeur est basé sur la microarchitecture Zen 2 de la société et atteint une vitesse maximale de 3,5 GHz. Le GPU contient huit unités de calcul RDNA 2 cadencées à 1,6 GHz, pour une performance maximale de 1,6 téraflops. Le système est doté de 16 Go de RAM et d’un emplacement pour carte microSD pour étendre le stockage. L’écran de 7 pouces est un LCD avec un ratio 16:10 et un taux de rafraîchissement de 60 Hz à une résolution HD (1280×800). La Steam Deck est également dotée de la Bluetooth 5.0 et d’une radio Wi-Fi 802.11ac à double bande compatible avec les réseaux 2,4 GHz et 5 GHz.

Steam deck

La Steam Deck prendra en charge une variété de périphériques Bluetooth et USB-C. Il est possible de la connecter à un PC ordinaire y compris les écouteurs comme les AirPods d’Apple. Elle peut être branchée sur un hub USB-C pour être reliée à un écran externe comme un téléviseur. Connectée à un écran externe, elle sera capable de jouer à des jeux à 8K 60Hz ou 4K 120Hz. Depuis le hub, l’on peut connecter une souris et un clavier si l’on souhaite l’utiliser comme un PC traditionnel. Valve vendra séparément un dock officiel, mais n’importe quel adaptateur USB-C tiers devrait fonctionner tout aussi bien. Le dock dispose de trois ports USB : l’un est de type USB 3.1 et les deux autres de type USB 2.0. Il offre également deux sorties vidéo – DisplayPort 1.4 et HDMI 2.0. Et il a un port Ethernet.

L’appareil fonctionne sur une nouvelle version de SteamOS. L’OS utilise Proton, une couche de compatibilité qui permet aux jeux Windows de fonctionner dans un environnement Linux sans que les développeurs n’aient à effectuer de portage. Le Steam Deck utilisera les jeux de la bibliothèque Steam existante des joueurs. Les joueurs devront simplement se connecter à leur compte et leurs amis et leur catalogue devraient les suivre sur la console. L’appareil dispose d’une fonction intégrée de pause et de reprise rapides de jeux. En appuyant sur le bouton d’alimentation, l’utilisateur peut mettre en pause une séance de jeu, ce qui va pousse console à passer en mode veille. Il pourra reprendre sa partie là où il l’avait laissé lorsqu’il appuiera à nouveau sur le bouton.

Le Steam Deck pourrait intéresser ceux qui souhaitent jouer des jeux PC, mais qui n’ont pas assez de moyens pour s’offrir un véritable gamer. Son souci réside dans la tarification. L’appareil coûte à peine 50 dollars de plus que la future version OLED de la Switch et a le même prix que la PlayStation 5 Digital.

La Steam Deck de base coûte 399 $, livrée avec un stockage eMMC de 64 Go et un étui de déplacement. Pour 529 $, le stockage passe à un SSD NVMe de 256 Go. Le modèle de 512 Go coûte 649 $ et est doté d’un verre gravé antireflet. Le dock sera vendu séparément à un prix pour le moment inconnu.

Comme quand il pleut à Paris, Abidjan est mouillé, alors, les plus pressés pourront se réserver un exemplaire à partir du vendredi 16 juillet à 19h (heure française). Il pourront bien sûr utiliser leur circuit habituel pour se faire livrer.