Le prochain téléphone phare de Huawei, le P50, sera officialisé le 29 juillet, a annoncé la société via ses comptes Weibo et Twitter.

Ce lancement intervient un peu plus d’un an après que Huawei a annoncé sa série P40, mais le lancement du P50 était loin d’être certain. Les sanctions américaines imposées à l’entreprise pour des raisons de sécurité nationale ont sérieusement affecté le segment mobile de l’entreprise. Huawei est maintenant dans l’incapacité de produire son processeur Kirin, créant des doutes sur sa capacité à sortir de nouveaux appareils phares. Huawei dispose d’une réserve de puces Kirin 9000 qui s’amenuise et pourrait avoir recours à des Snapdragon 888 avec la connectivité 4G uniquement.

Le téléphone dont ont connaît déjà le design arrière arriverait avec HarmonyOS 2.0. Un listing a révélé qu’il sera livré avec une charge rapide de 66W. Il sera équipé de quatre caméras conçues en collaboration avec Leica. Il arborera au moins un objectif périscope de 125 mm avec une ouverture f/3,4. Il semble s’agir du même objectif que celui qui équipait le P40 Pro et le Mate 40 Pro, mais les rumeurs promettent de nouveaux capteurs pour la génération P50. Les rumeurs indiquent que la caméra principale serait un capteur de 1 pouce par Sony et le capteur ultra grand-angle aurait une taille de 1/1,18″.

Les difficultés liées aux puces, combinées aux sanctions qui font que Huawei ne peut plus utiliser les applications et services de Google sur ses appareils, ont érodé la part de marché de l’entreprise. Au niveau mondial, Huawei n’a pas réussi à se classer parmi les cinq premiers vendeurs de smartphones au deuxième trimestre de cette année. Même en Chine, Oppo l’a dépassé pour devenir la marque de smartphones la plus populaire du pays en janvier.