Facebook, le réseau social, ne définira plus l’avenir de Facebook, l’entreprise. Elle s’appellera désormais Meta. Facebook Inc. change de nom afin de se distinguer de son réseau social, dont la réputation est de plus en plus ternie dans le monde. La société fonde maintenant son avenir sur la promesse d’un « métaverse ».

L’information a été rendue public jeudi par Mark Zuckerberg, PDG de Facebook Inc. lors de Connect, la conférence de la société sur la réalité virtuelle et augmentée.

Nous sommes une entreprise qui construit de la technologie pour se connecter. Ensemble, nous pouvons enfin mettre les gens au centre de notre technologie. Pour refléter qui, nous sommes et ce que nous espérons construire, je suis fier d’annoncer qu’à partir d’aujourd’hui, notre entreprise s’appelle désormais Meta. Notre mission reste la même – il s’agit toujours de rapprocher les gens. Nos applications et nos marques ne changent pas non plus. À partir de maintenant, nous allons donner la priorité au métaverse et non à Facebook.

Mark Zuckerberg, PDG de Meta
Le logo de meta

La société positionne le nouveau nom comme reflétant davantage ses ambitions futures, à savoir passer du réseau social à une entreprise métaverse. Zuckerberg est encore en train de définir exactement ce que signifie être une « entreprise métaverse » pour sa plateforme principale et ses utilisateurs. La réalité augmentée et virtuelle semble être au cœur de cette nouvelle vision. Meta embarquera de concepts comme les avatars, la téléportation, les objets virtuels et les interfaces naturelles.

La société a déjà présenté une première version d’un projet, appelé Horizon Workrooms, qui permet aux gens de mener des réunions en RV. Elle a également présenté en avant-première les nouvelles expériences « Horizon Home » et « Horizon Venues ». Tous les produits de RV sociale de la société seront regroupés sous la marque plus large « Meta Horizon », selon un message du nouveau directeur technique Andrew Bosworth. Au début du mois, la société a annoncé qu’elle prévoyait d’embaucher 10 000 nouveaux travailleurs en Europe afin de développer son métaverse.

Des personnes posant devant un panneau de Meta, le nouveau nom de Facebook, à son siège social à Menlo Park, en Californie, aux États-Unis, le 28 octobre 2021 | Images : REUTERS/Nathan Frandino
Des personnes posant devant un panneau de Meta, le nouveau nom de Facebook, à son siège social à Menlo Park, en Californie, aux États-Unis, le 28 octobre 2021 | Images : REUTERS/Nathan Frandino

Dans un billet de blog sur la conception du nouveau nom et du nouveau logo, la société a déclaré que le nouveau logo a été optimisé pour les expériences en 3D et « conçu pour être expérimenté de différentes perspectives et pour qu’on puisse interagir avec lui ». Avec cette restructuration l’indice boursier de l’entreprise qui passe de FB à MVRS à partir de décembre.

Il convient de noter que le nouveau nom ne change rien pour les principaux services Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp, qui seront connus sous leur nom actuel. Mais les services pourraient obtenir des expériences plus orientées métaverse avec le temps. Le chef d’Instagram, Adam Mosseri, a déclaré que les utilisateurs pouvaient s’attendre à « une expérience Instagram plus immersive dans le métaverse ». Bosworth note également que certains « produits et services pertinents » seraient également rebaptisés, comme la gamme Portal, qui finira par prendre le nom de « Meta Portal ». L’entreprise prévoit également de « retirer » le nom Oculus, les produits VR prenant l’identité Meta.

Le changement de nom intervient également à l’un des moments les plus durs de l’histoire de l’entreprise. Le réseau social est ébranlé par les conséquences des « Facebook Papers« , un ensemble de documents internes recueillis par un ancien employé dénonciateur. Ces documents ont été à l’origine d’une série de plaintes déposées auprès des autorités américaines, ainsi que de plus d’une douzaine de rapports sur l’incapacité de l’entreprise à endiguer la vague de désinformation, les discours haineux et autres préjudices causés par la plateforme.

Cette restructuration de Facebook rappelle celle de Google en Alphabet en 2015. La société holding exploite désormais Google, Waymo DeepMind, Nest, etc.