Microsoft rachète Activision, l’éditeur de Call of Duty, World of Warcraft et Diablo. L’opération valorisera Activision à 68,7 milliards de dollars, ce qui dépasse de loin les 26 milliards de dollars que Microsoft a payés pour acquérir LinkedIn en 2016. Il s’agit de la plus grande poussée de Microsoft dans le domaine des jeux. La société affirme qu’elle sera la « troisième plus grande société de jeux en termes de revenus, derrière Tencent et Sony » une fois l’accord conclu.

Microsoft prévoit d’ajouter de nombreux jeux d’Activision au Xbox Game Pass par la suite. Avec l’acquisition d’Activision, Microsoft publiera bientôt des franchises comme Warcraft, Diablo, Overwatch, Call of Duty et Candy Crush sous Xbox Game Pass. Le jeu mobile est également un facteur important dans l’acquisition, a déclaré Microsoft. En plus d’intégrer les jeux pour téléphone de King dans l’activité de Microsoft, l’achat promet d’apporter des franchises comme Halo et Warcraft à davantage d’appareils.

Le rachat devrait être finalisé au cours de l’exercice 2023 de Microsoft (au plus tard en juin 2023) si les autorités réglementaires et les actionnaires d’Activision Blizzard donnent leur feu vert. Les conseils d’administration des deux sociétés ont déjà approuvé l’opération.

Bien que la nouvelle de l’acquisition intervienne alors qu’Activision Blizzard est toujours empêtré dans un scandale d’inconduite, il ne faut pas s’attendre à des changements significatifs au niveau de la direction. Bobby Kotick restera le PDG d’Activision Blizzard, malgré les appels à la démission et sera désormais sous les ordres de Phil Spencer, responsable des jeux chez Microsoft.

Si elle se concrétise, la fusion aidera Microsoft à concurrencer les poids lourds que sont Tencent et Sony, qui ont tous deux effectué des achats massifs ces derniers mois. Kotick a également estimé que cette fusion aiderait son entreprise à être plus compétitive à l’heure où les jeux métavers prennent de l’importance.

Quelques questions majeures demeurent cependant. Microsoft n’a pas précisé combien de jeux Activision Blizzard seraient exclusifs à la Xbox sur les consoles, ou exclusifs à Windows sur les ordinateurs. On ne sait pas non plus dans quelle mesure Microsoft pourrait influencer le développement de franchises clés. Il n’est pas certain que Microsoft verrouille Call of Duty ou d’autres jeux géants sur la Xbox dans un avenir proche. Les ventes sur les PlayStation représentent une grande partie des revenus d’Activision Blizzard donc l’abandon de cette plateforme réduirait considérablement l’influence de la société dans l’industrie des jeux.